top of page

Actualités et Couverture des Aides Auditives


La vie est plus belle quand on entend ce qu'il y a autour de nous
écouter pour le bonheur

La réforme 100% santé, lancée en 2019, a ouvert la voie à une prise en charge intégrale des soins prothétiques, notamment en matière d'aides auditives. Cette initiative a marqué un tournant majeur dans l'accessibilité aux soins pour les assurés. Depuis sa mise en place, cette réforme a connu plusieurs évolutions significatives, façonnant ainsi le paysage des soins auditifs en France.


En janvier 2019, le gouvernement a instauré la réforme 100% santé, offrant aux patients une prise en charge quasi totale de leurs frais liés aux lunettes, aux prothèses dentaires et auditives. À cette époque, la sécurité sociale prenait en charge 75% des coûts de la prothèse, laissant les 25% restants à la charge de la complémentaire santé ou du patient lui-même, à condition que ce dernier dispose d'une mutuelle 100% santé ou du Complément de Santé Solidaire (CSS).


En 2020, le dispositif a connu sa première évolution majeure. À partir du 1er janvier de cette année-là, les personnes bénéficiant de la mutuelle 100% santé ont pu bénéficier d'un remboursement intégral des prothèses dentaires et des lunettes de vue. Cependant, la prise en charge des appareils auditifs a été mise en place de manière progressive, avec d'abord une réduction des prix, suivie d'une revalorisation du remboursement.


L'année 2021 a marqué une nouvelle étape dans l'évolution de la réforme, avec l'inclusion des appareils auditifs dans le panier des soins 100% santé à partir du 1er janvier. Cependant, il convient de noter que seuls certains types d'aides auditives sont concernés par cette mesure, ceux classés dans la catégorie 1 du panier 100% santé.


La distinction entre les appareils de catégorie 1 et de catégorie 2 repose principalement sur des critères financiers. Les prix des appareils de catégorie 2 ne sont pas plafonnés, contrairement à ceux de catégorie 1. De plus, les options considérées comme non essentielles peuvent faire basculer un appareil de catégorie 1 à catégorie 2. Pour être classé en catégorie 1, un appareil auditif doit répondre à des critères précis, notamment la présence d'un réducteur de bruit, d'un système anti-larsen, de 12 canaux réglables, d'au moins 2 programmes différents, et de trois options obligatoires parmi douze possibles, telles que le système anti-acouphène ou la synchronisation binaurale.


Il est important de noter que certaines variables peuvent affecter la classification des appareils auditifs. Par exemple, bien qu'un appareil rechargeable puisse être classé en catégorie 1, l'équipement de recharge ne le sera pas nécessairement, ce qui peut entraîner des frais supplémentaires pour le patient.


En résumé, la réforme 100% santé a représenté une avancée majeure dans l'accessibilité aux soins auditifs en France. Au fil des années, cette réforme a évolué pour inclure une prise en charge intégrale des appareils auditifs répondant à des critères spécifiques, garantissant ainsi aux assurés un accès facilité à des soins de qualité.

 

9 vues0 commentaire

Comentários


Restez

informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos offres et actualités.

bottom of page